Retour aux actualités
15 nov. 2014

Trekking des sous-vêtements Bernard au pays de l'Everest

Trekking des sous-vêtements Bernard au pays de l'Everest

Trek au Népal

Récit de notre entrepreneur/trekkeur sur cette expérience hors du commun...

Ph. BERNARD-COISNE, dirigeant de la maison Bernard-Solfin depuis plus de 15 ans est un audacieux dans l'âme et n'en est pas à son premier défi. En octobre dernier, notre P-DG s'est lancé un challenge d'un tout autre genre.

Sportif et randonneur à ses heures perdues, cet amoureux de la montagne a pris la route du Népal pour un Trek de 17 jours de randonnées pédestres au coeur de l'Himalaya. 

 

 

Island Peak

 

Une aventure physique et humaine

" Pour réussir un trek, il est indispensable d'avoir une très bonne condition physique, cela demande une réelle endurance, de la patience et surtout un mental solide.
Nous commencions à marcher dès l'aube durant 5h à 10h, selon l'importance du dénivelé. Nos sacs à dos pesaient de 5 à 7 kg, constitués de vêtements de rechange, d'eau, d'un peu de nourriture et du nécessaire pour affronter les grandes variations de températures.
Départ à Lukla, situé à 2860 m d'altitude avec pour objectif : Island Peak qui culmine à 6183m d'altitude et où les températures atteignent les -15°C. 

trek nepal rencontre nature et villageois           Yaks Trek Nepal

Le spectacle de la nature y est splendide : on y contemple des forêts de pins et des chaînes de montagnes à perte de vue. C'est seulement à pieds que l'on peut rencontrer des villageois sherpas aux cultures ancestrales, des moines, des troupeaux de yaks et même dans les endroits les plus reculés, un marché perché en haute montagne.
Les népalais sont d'une extrême gentillesse et d'une grande hospitalité malgré leurs conditions de vie modestes. 

Les indispensables de mon sac à dos :

Sac a dos Trek Nepal       

 

 


 
  •     > Mon appareil photo pour immortaliser chaque instant de ce voyage.
    Mordu d'images, je ne pouvais pas imaginer ce séjour sans mon Leica.
    > Mes sous-vêtements en laine et pulls Bernard-Solfin pour m'accompagner chaudement le jour comme la nuit dans ce périple.
    > De l'eau, vital pour s'hydrater et quelques sucres lents pour affronter tant bien que mal les baisses d'énergies.

 

 

 

Les qualités thermorégulatrices hors pair des sous-vêtements en laine

sous-vetements bernard-solfin

 

 

      Les sous-vêtements Bernard-Solfin tiennent chaud à basse température et évitent de transpirer lorsque la température est plus élevée en journée. Le corps reste toujours au sec contrairement aux vêtements synthétiques qui laissent une sensation d'humidité.

      Pour la journée, lorsque le soleil était au rendez-vous, je portais un tee-shirt en Laine & Soie car le baromètre pouvait monter jusqu'à 20°C.

      Le soir, je portais des tricots plus épais en pure laine vierge mérinos et caleçons longs car nous dormions dans des lodges non isolés et la température pouvait descendre à -15°C en haute altitude.
      Pour ce type de trek, il est essentiel de multiplier les couches de vêtements et la première couche est la plus importante. Porter des sous-vêtements en laine près du corps est le meilleur moyen d'empêcher le froid de passer.

      De bonnes chaussettes en laine permettent également de bien protéger du froid les extrémités des pieds qui refroidissent plus rapidement que les autres parties du corps.

 

Comme en entreprise, il faut savoir mesurer les risques

Le 14 Octobre alors que nous étions à 4500 m d'altitude, il a commencé à beaucoup neiger à un niveau tout à fait anormal à cette période. Top départ à 4h du matin car nous avions une longue marche de 1200m d'altitude de dénivelé, à redescendre par la suite.
Notre guide a préféré rebrousser chemin et bien lui en a pris car 3 trekkeurs ont perdu la vie ce jour à Renjo Le Pass (5340 m). Nous sommes revenus sur nos pas durant 10 heures.

Tempete de neige Trek Nepal

 

A la même époque, 160 personnes étaient portées disparues autour de l'Himalaya. Au final, 43 trekkeurs de l'Annapurna ont péri, balayés par une tempête de neige.
La montagne est une belle épreuve d'humilité. Face à la beauté de ces paysages, on peut vite oublier que la nature peut être cruelle. Lorsqu'elle se réveille, elle frappe brutalement et ne prévient pas.

La chance sourit aux audacieux

Cette phrase transmise de génération en génération dans ma famille est devenue mienne.
Le rêve de ce trek s'est réalisé. J'y ai mis la même énergie que celle que je donne chaque jour dans la conduite de cette entreprise française de tricotage qu'est Bernard-Solfin. 
Ce voyage est un très beau souvenir, j'espère pouvoir y retourner très vite. "
La chance sourit aux audacieux